Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de LucileG(43)
  • : Lecture et écriture : deux activités complémentaires qui permettent l'évasion et l'expression. L'objectif de ce blog est de faire connaître et de partager nos informations.
  • Contact

Profil

  • Lucile Gauchers
  • Je me suis mise à l'écriture en Juillet 2008. Déjà parus aux éditions EDILIVRE : 
- À la lumière du pardon (2011)
- Destins - Au-delà des apparences (2012)
- Aimer à en perdre la raison (2015)
Ont suivi : En 2016 : Souffles de vies (éd. Abatos)  - La chanson de Karly (collectif LGO) - En 2017 : La dernière à rester et Piégé (auto-édition) - Déviances (éd. Abatos) - Tome 1 de l'album jeunesse : Les découvertes de Colin et de Coline (auto-édition). En mars 2018, le tome 2 : Les découvertes continuent avec Colin et Coline, et prochainement un petit recueil illustré de textes poétiques. Projets immédiats : terminer un roman commencé et les tomes 3 à 5 de l'album jeunesse. Autres projets  : deux romans (l'un en corrélation avec la Dernière à rester, l'autre une fiction historique en Haute-Loire, un troisième tiré d'une histoire). 
Grande lectrice de romans de société et de thrillers psychologiques, j'aime aussi la poésie et la musique.
  • Je me suis mise à l'écriture en Juillet 2008. Déjà parus aux éditions EDILIVRE : - À la lumière du pardon (2011) - Destins - Au-delà des apparences (2012) - Aimer à en perdre la raison (2015) Ont suivi : En 2016 : Souffles de vies (éd. Abatos) - La chanson de Karly (collectif LGO) - En 2017 : La dernière à rester et Piégé (auto-édition) - Déviances (éd. Abatos) - Tome 1 de l'album jeunesse : Les découvertes de Colin et de Coline (auto-édition). En mars 2018, le tome 2 : Les découvertes continuent avec Colin et Coline, et prochainement un petit recueil illustré de textes poétiques. Projets immédiats : terminer un roman commencé et les tomes 3 à 5 de l'album jeunesse. Autres projets : deux romans (l'un en corrélation avec la Dernière à rester, l'autre une fiction historique en Haute-Loire, un troisième tiré d'une histoire). Grande lectrice de romans de société et de thrillers psychologiques, j'aime aussi la poésie et la musique.

Recherche

Liens

27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 17:11

Couverture et quatrième de couverture de mon témoignage (biographie de ma mère)

Couverture et quatrième de couverture de mon témoignage (biographie de ma mère)

Je reproduis ci-dessous un extrait (fin de l'ouvrage) :

"...[...] Moi, je viens d'avoir 91 ans et je suis toujours là. Heureusement que je vous ai, vous : mes enfants et vos familles !"

 

Avec l'allongement de la vie, combien de personnes âgées doivent ressentir la même chose que ma mère, a fortiori quand les familles sont de plus en plus réduites : de l'enfant unique à deux enfants par couple ! Certes, les amitiés durables et réussies peuvent pallier l'absence de frères et soeurs, et de cousins et cousines. Souvent d'ailleurs les relations sont meilleures car il n'y a pas ou peu de conflits d'intérêts. D'où l'importance de nouer des relations privilégiées avec autrui quand les affinités sont souvent plus réelles qu'avec certains membres de sa famille, comme par exemple une passion commune dans quelque domaine que ce soit.

 

Avec le développement aussi des associations, nous pouvons connaître une vie sociale pour peu que nous soyons en bonne santé et de nature sociable, que nous sachions cultiver des relations sincères, saines et sans rivalité. Certaines personnes s'accommodent ou semblent s'accommoder de la solitude. Est-elle réellement voulue ? Je pense que si des périodes de solitude peuvent être nécessaires parfois, elles ne sont pas en principe souhaitables en permanence pour l'équilibre psychologique des êtres humains, quel que soit leur âge. Nous sommes des êtres de communication !

 

Personnellement j'apprécie d'avoir des moments à moi, pour la simple raison que j'ai beaucoup d'occupations par ailleurs.

 

Pour en terminer avec Thérèse qui apprécie sa vie dans cette résidence pour personnes âgées, où elle dispose de son logement, de ses affaires (mobilier, vaisselle, souvenirs etc.), mais surtout de ses habitudes et d'une forme de liberté, elle est bien partie pour devenir centenaire. L'avenir nous le dira, sachant que la doyenne de la résidence vient de fêter ses 105 ans.

 

J'en ai terminé avec l'histoire de ma mère. Je souhaite à toutes les personnes qui ont encore leurs parents, ou l'un deux, d'en profiter le plus longtemps possible dans les meilleures conditions. Nos parents représentent le lien avec notre enfance et notre adolescence, avec les relations de cousinage aussi quand les soeurs et frères ont la possibilité de se rencontrer régulièrement. D'ailleurs, cette forme de retrouvailles - "les cousinades" - remportent un grand succès. C'est bien le signe que les familles ont besoin de connaître leurs origines communes, leurs racines, particulièrement avec la mobilité géographique nécessitée par les carrières professionnelles.

Partager cet article

Repost0

commentaires