Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de LucileG(43)
  • : Lecture et écriture : deux activités complémentaires qui permettent l'évasion et l'expression. L'objectif de ce blog est de faire connaître et de partager nos informations.
  • Contact

Profil

  • Lucile Gauchers
  • Je me suis mise à l'écriture en Juillet 2008. Déjà parus aux éditions EDILIVRE : 
- À la lumière du pardon (2011)
- Destins - Au-delà des apparences (2012)
- Aimer à en perdre la raison (2015)
Ont suivi : En 2016 : Souffles de vies (éd. Abatos)  - La chanson de Karly (collectif LGO) - En 2017 : La dernière à rester et Piégé (auto-édition) - Déviances (éd. Abatos) - Tome 1 de l'album jeunesse : Les découvertes de Colin et de Coline (auto-édition). En mars 2018, le tome 2 : Les découvertes continuent avec Colin et Coline, et prochainement un petit recueil illustré de textes poétiques. Projets immédiats : terminer un roman commencé et les tomes 3 à 5 de l'album jeunesse. Autres projets  : deux romans (l'un en corrélation avec la Dernière à rester, l'autre une fiction historique en Haute-Loire, un troisième tiré d'une histoire). 
Grande lectrice de romans de société et de thrillers psychologiques, j'aime aussi la poésie et la musique.
  • Je me suis mise à l'écriture en Juillet 2008. Déjà parus aux éditions EDILIVRE : - À la lumière du pardon (2011) - Destins - Au-delà des apparences (2012) - Aimer à en perdre la raison (2015) Ont suivi : En 2016 : Souffles de vies (éd. Abatos) - La chanson de Karly (collectif LGO) - En 2017 : La dernière à rester et Piégé (auto-édition) - Déviances (éd. Abatos) - Tome 1 de l'album jeunesse : Les découvertes de Colin et de Coline (auto-édition). En mars 2018, le tome 2 : Les découvertes continuent avec Colin et Coline, et prochainement un petit recueil illustré de textes poétiques. Projets immédiats : terminer un roman commencé et les tomes 3 à 5 de l'album jeunesse. Autres projets : deux romans (l'un en corrélation avec la Dernière à rester, l'autre une fiction historique en Haute-Loire, un troisième tiré d'une histoire). Grande lectrice de romans de société et de thrillers psychologiques, j'aime aussi la poésie et la musique.

Recherche

Liens

23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 12:04

Commencé l'an passé, délaissé pour terminer des opus jeunesse et repris depuis peu, j'ai terminé le roman sociétal et psychologique dont l'intrigue évoque un chemin de vie tragique. Cette fiction est tirée de faits réels. Le drame final est inventé et j'ai profité du Covid-19 et du confinement pour démontrer que des personnes très fragiles psychologiquement peuvent basculer dans la folie.

La mise en page a été faite. Je n'ai plus que la quatrième de couverture et la photo pour la couverture à produire.

Le titre : "Histoire d'Anaëlle Binard"

Le sous-titre : "La vie ne l'aura pas tuée"

 

 

Quatrième de couverture proposée :
 
C'est l'histoire d'une ancienne connaissance que découvre par hasard une aide-soignante mutée à l'EHPAD dans lequel est "incarcérée" la résidente dont elle va s'occuper. En effet, son état de santé mentale ne lui permet ni d'être en prison ni de rester à l'hôpital psychiatrique.
La narratrice reconnaît donc cette dame car elle fait partie de son passé. Sa relation avec cette résidente qui a perdu son fils accidentellement il y a plusieurs décennies et qui a oublié son décès (non acceptation toute sa vie) va permettre à l'aide-soignante de "raconter l'histoire d'Anaëlle Binard".
La narration n'est pas toujours chronologique, ce sont les évènements à l'EHPAD et les "élucubrations mythomanes" de sa patiente qui font venir à l'esprit de l'aide-soignante ce qu'elle connaît de sa vie (et de celle de son entourage proche) - de sa petite enfance jusqu'au drame final.
 
 
 

Je rappelle que j'écris des nouvelles et des romans qui décrivent des ressentis, des pensées, des dualités de sentiments, etc. en somme l'intimité mentale de personnages que je crée en utilisant des faits de société que je romance en donnant des pistes de réflexion, m'efforçant de ne porter aucun jugement.

Tout le monde peut être confronté soit aux mêmes faits (mêmes expériences), soit à des personnes de l'entourage les ayant vécus ou connus.

 

De nombreux lecteurs souhaitent s'évader par la lecture de nouveaux écrits fantastiques, de science-fiction etc. dans lesquels des valeurs humaines ou métaphysiques sont évoquées. Je n'ai pas assez d'imagination pour cela. Par ailleurs, beaucoup d'auteurs se sont essentiellement tournés vers le livre policier, les thrillers etc. qui tiennent en haleine les lecteurs. Pour la diversité, il en faut pour tout le monde. Je pense que les écrivains ne peuvent être à l'aise que dans des écrits qui leur correspondent, pour lesquels ils disposent d'éléments de leur vécu, ou de leur écoute, ou de leurs propres lectures (faits divers dans les journaux par exemple). Ils savent les utiliser dans l'ouvrage qu'ils s'apprêtent à rédiger, en y mettant leur convictions pour l'aspect émotionnel, mais aussi leur neutralité car ils dénoncent, constatent et partagent sans juger. Le lecteur fait le reste : il adhère ou pas, revient sur des opinions ancrées par l'habitude ou le manque d'approfondissement par exemple, et bien souvent - quand il y a une ouverture -, il peut penser à une suite au livre qu'il vient de terminer.

 

J'ai eu l'occasion de discuter avec des lecteurs qui n'aiment lire que des ouvrages historiques ou philosophiques, des histoires fantastiques, des policiers, ou bien que de la romance pure, ou des chemins de vie (des témoignages), des romans du terroir (forme de chemins de vie mais imaginés dans une région bien précise), des biographies de personnages illustres, etc. Enfin d'autres lecteurs apprécient toutes les formes de poésie. Je connais quelques auteurs qui ne peuvent s'exprimer, et très bien, que par la poésie. Je terminerai avec l'avantage de lire des nouvelles dont la méthodologie est particulière : attirer la curiosité du lecteur, condenser une histoire complète et faire découvrir une chute finale inattendue et pertinente. En effet, avec la vie trépidante que la plupart des gens connaissent, le temps leur manque pour lire un important ouvrage, donc prendre un petit moment pour découvrir une nouvelle, dans n'importe quel ordre car elles sont en principe indépendantes, leur convient parfaitement.

Partager cet article

Repost0

commentaires