Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de LucileG(43)
  • : Lecture et écriture : deux activités complémentaires qui permettent l'évasion et l'expression. L'objectif de ce blog est de faire connaître et de partager nos informations.
  • Contact

Profil

  • Lucile Gauchers
  • Je me suis mise à l'écriture en Juillet 2008. Déjà parus aux éditions EDILIVRE : 
- À la lumière du pardon (2011)
- Destins - Au-delà des apparences (2012)
- Aimer à en perdre la raison (2015)
Ont suivi : En 2016 : Souffles de vies (éd. Abatos)  - La chanson de Karly (collectif LGO) - En 2017 : La dernière à rester et Piégé (auto-édition) - Déviances (éd. Abatos) - Tome 1 de l'album jeunesse : Les découvertes de Colin et de Coline (auto-édition). En mars 2018, le tome 2 : Les découvertes continuent avec Colin et Coline, et prochainement un petit recueil illustré de textes poétiques. Projets immédiats : terminer un roman commencé et les tomes 3 à 5 de l'album jeunesse. Autres projets  : deux romans (l'un en corrélation avec la Dernière à rester, l'autre une fiction historique en Haute-Loire, un troisième tiré d'une histoire). 
Grande lectrice de romans de société et de thrillers psychologiques, j'aime aussi la poésie et la musique.
  • Je me suis mise à l'écriture en Juillet 2008. Déjà parus aux éditions EDILIVRE : - À la lumière du pardon (2011) - Destins - Au-delà des apparences (2012) - Aimer à en perdre la raison (2015) Ont suivi : En 2016 : Souffles de vies (éd. Abatos) - La chanson de Karly (collectif LGO) - En 2017 : La dernière à rester et Piégé (auto-édition) - Déviances (éd. Abatos) - Tome 1 de l'album jeunesse : Les découvertes de Colin et de Coline (auto-édition). En mars 2018, le tome 2 : Les découvertes continuent avec Colin et Coline, et prochainement un petit recueil illustré de textes poétiques. Projets immédiats : terminer un roman commencé et les tomes 3 à 5 de l'album jeunesse. Autres projets : deux romans (l'un en corrélation avec la Dernière à rester, l'autre une fiction historique en Haute-Loire, un troisième tiré d'une histoire). Grande lectrice de romans de société et de thrillers psychologiques, j'aime aussi la poésie et la musique.

Recherche

Liens

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 20:38

Au cours de la semaine, je publierai des photos et des articles sur quelques auteurs que j'ai rencontrés lors du salon du livre. Je n'ai pas pu collecter des renseignements sur tout le monde, faute de temps puisque j'exposais aussi. Cependant, j'ai bien failli ne pas pouvoir participer au salon !

 

En effet, j'ai dû me rendre, le matin même, au centre Chronopost à Décines pour récupérer mon colis, alors que l'étiquette comportait bien l'adresse complète et le nom de ma mère, chez qui j'avais demandé à faire livrer mes livres. Donc je confirme que l'expéditeur a libellé correctement son envoi, et qu'il y a bien eu une faille lors des deux livraisons, - début mai (en colissimo) et fin mai (en chronopost) ; je vous renvoie à mon avant-dernier article "Ah la poste et les transporteurs associés"  ! Heureusement que la commune de Décines n'est pas trop éloignée de Pusignan ! ...

 

Vous vous demandez peut-être quelle faille quand la livraison aurait dû s'effectuer dans une résidence pour personnes âgées, comportant quatre-vingts petits appartements, avec un hall comme celui d'un hôtel, le bureau de la directrice, du secrétariat ainsi que le bureau des infirmières etc ... et les boîtes aux lettres à l'intérieur ; immeuble dont la double porte d'entrée est vitrée, mais fermée pour raison de sécurité. Pas d'interphones individuels, mais un interphone général, avec une pancarte indiquant qu'il faut sonner et s'annoncer. Alors, cherchez l'erreur ! Certains résidents font livrer leurs courses sans problèmes (épicerie, surgelés). Les locataires reçoivent leur courrier, leurs revues, leurs petits paquets dans leur BAL individuelle, et le secrétariat récupère les éventuels colis plus importants. Le motif de non livraison restera un mystère, et j'ai abandonné l'idée d'envoyer une réclamation. À quoi bon perdre son temps, puisqu'au final, j'ai pu récupérer mon colis à temps - même si je suis arrivée à la salle de l'Odyssée avec une demi-heure de retard !  

 

À bientôt pour la suite ...

Partager cet article

Repost0

commentaires