Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de LucileG(43)
  • : Lecture et écriture : deux activités complémentaires qui permettent l'évasion et l'expression. L'objectif de ce blog est de faire connaître et de partager nos informations.
  • Contact

Profil

  • Lucile Gauchers
  • Je me suis mise à l'écriture en Juillet 2008. Déjà parus aux éditions EDILIVRE : 
- À la lumière du pardon (2011)
- Destins - Au-delà des apparences (2012)
- Aimer à en perdre la raison (2015)
Ont suivi : En 2016 : Souffles de vies (éd. Abatos)  - La chanson de Karly (collectif LGO) - En 2017 : La dernière à rester et Piégé (auto-édition) - Déviances (éd. Abatos) - Tome 1 de l'album jeunesse : Les découvertes de Colin et de Coline (auto-édition). En mars 2018, le tome 2 : Les découvertes continuent avec Colin et Coline, et prochainement un petit recueil illustré de textes poétiques. Projets immédiats : terminer un roman commencé et les tomes 3 à 5 de l'album jeunesse. Autres projets  : deux romans (l'un en corrélation avec la Dernière à rester, l'autre une fiction historique en Haute-Loire, un troisième tiré d'une histoire). 
Grande lectrice de romans de société et de thrillers psychologiques, j'aime aussi la poésie et la musique.
  • Je me suis mise à l'écriture en Juillet 2008. Déjà parus aux éditions EDILIVRE : - À la lumière du pardon (2011) - Destins - Au-delà des apparences (2012) - Aimer à en perdre la raison (2015) Ont suivi : En 2016 : Souffles de vies (éd. Abatos) - La chanson de Karly (collectif LGO) - En 2017 : La dernière à rester et Piégé (auto-édition) - Déviances (éd. Abatos) - Tome 1 de l'album jeunesse : Les découvertes de Colin et de Coline (auto-édition). En mars 2018, le tome 2 : Les découvertes continuent avec Colin et Coline, et prochainement un petit recueil illustré de textes poétiques. Projets immédiats : terminer un roman commencé et les tomes 3 à 5 de l'album jeunesse. Autres projets : deux romans (l'un en corrélation avec la Dernière à rester, l'autre une fiction historique en Haute-Loire, un troisième tiré d'une histoire). Grande lectrice de romans de société et de thrillers psychologiques, j'aime aussi la poésie et la musique.

Recherche

Liens

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 08:45

J'ai le plaisir de vous faire connaître que j'ai participé au concours organisé par les éditions Jacques Flament.

 

Depuis cette année, cet éditeur organise chaque trimestre un concours de nouvelles afin de publier un recueil regroupant les vingt premiers textes, choisis par un comité de lecture. Les deux premières phrases sont imposées. La nouvelle, inédite, doit respecter le thème proposé. Vous trouverez ci-après le courriel reçu récemment  :

 

"UN TRAIN BONDÉ…

Beau succès pour ce deuxième opus de Leitmotive : 119 textes reçus contre 65 pour l'opus 1. 
C'est dire si la sélection sera de nouveau sévère, seulement 20 textes étant retenus pour le recueil. 
Par avance, nous rappelons à ceux qui n'auront pas été sélectionnés, que tout choix, dans ce genre de concours, est toujours subjectif (même s'il vise à être le plus impartial possible) et ne prétend aucunement être le reflet fidèle de la qualité des textes en concurrence.
Un grand nombre de ces textes traitent de déportation (comme il fallait s'y attendre avec les phrases initiales) mais pas mal d'auteurs ont pris des voies (ferrées !) différentes et parfois totalement inattendues.

Sélection définitive vers le premier août 2011 dont nous vous tiendrons informé au plus tôt, bien évidemment.

Très cordialement."


Le plus important étant de concourir, je ne serai pas vraiment déçue si mon texte n'est pas sélectionné parmi les vingt premiers. En effet, participer à ce "genre d'exercice" permet un bon entraînement, rédactionnel d'une part, mais surtout imaginaire, en partant de phrases imposées et en laissant libre cours à l'inspiration.
Quel que soit le résultat, je ne manquerai pas de vous le faire savoir. Non sélectionné parmi les vingt premiers, mon texte figurera dans mon blog. Promis.

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 08:03

Bonjour !

 

Me voilà de retour après quatorze heures d'autocar grand tourisme, et je n'ai pas encore eu le temps de préparer des articles pour mon blog. Toutefois, pour celles et ceux qui n'auraient pas encore lu mon deuxième roman, il est encore temps de vous le procurer et de le découvrir pendant vos congés :


À la lumière du pardon

 

Editions EDILIVRE. Vous pourrez le trouver sur internet (Amazon etc...).

 

En allant sur le site d'EDILIVRE et en effectuant la recherche au nom de l'auteur (Lucile Gauchers), vous pourrez lire le résumé et consulter les trente premières pages. Alors, prêts pour découvrir l'histoire de Camille ?

 

Pour m'aider à progresser, vos avis et remarques me seraient très utiles.

 

 

Le troisième roman est en gestation dans ma tête. J'attends d'être définitivement installée chez moi - vers la fin de l'année 2011 -, pour en commencer la rédaction. Nathalie Grislin, correctrice bien connue de l'UERA (Union des écrivains de Rhône-Alpes), a déjà accepté de le relire et de le corriger. N'hésitez pas à faire appel à ses services pour vos manuscrits. En effet, elle est non seulement très compétente, mais elle nous fait aussi profiter de son savoir au moyen d'explications claires et de conseils pertinents.

 

Un autre projet me tient à coeur : écrire des livres pour jeunes enfants, très accessibles. J'ai déjà créé mes deux personnages principaux, un frère et une soeur jumeaux, ainsi que les titres de vingt opus au cours desquels nous pourrons suivre leurs aventures et découvertes. L'une de mes filles, Marie-Pierre - assez douée pour le dessin -, a accepté d'en réaliser les illustrations. Ce sera donc un travail d'équipe ! Comme elle a deux enfants, et qu'elle vit à la campagne, ses avis, voire ses idées, me seront certainement très utiles pour mettre en forme mes livrets.

 

Voilà une retraite (professionnelle) bien occupée ! C'est une chance de pouvoir trouver une ou plusieurs activités librement choisies, et que, de surcroît, nous pouvons partager avec d'autres.

 

 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 09:27

Note préliminaire : l'ordinateur de ma fille ne me permet pas de transférer des photos, pourtant téléchargées sur son appareil. Elles paraîtront donc ultérieurement.

 

Je voudrais quand même évoquer un auteur de l'Union des écrivains de Rhône-alpes, que j'ai rencontré à Grézieu la Varenne au mois de juin 2011, lors de la manifestation culturelle "LeZ'Arts".

 

Il s'agit de Christian Fougerouse, professeur encore en activité, docteur en économie du développement agricole, agroalimentaire et rural - doctorat obtenu à l'université de Montpellier I.

 

Ce docteur ès-sciences économiques est un pluri-actif passionné, artisan-chercheur et paysan-écrivain. Pas moins !

 

Il s'est spécialisé, et continue de se distinguer dans l'Histoire du Pays lyonnais - campagne du Grand-ouest lyonnais -,  par de nombreuses actions et par ses articles parus dans l'Araire, association regroupant des chercheurs sur l'Histoire du Pays lyonnais, sur l'archéologie et le folklore du Grand-ouest lyonnais.

 

Ses ouvrages et essais :

 

- La première mondialisation en milieu rural français  - Cas du village de Thurins en lyonnais - 1742-1914

 

- Barthélémy Delorme - un américain de Thurins 1825-1901. Barthélémy Delorme fut un missionnaire catholique en Amérique du Nord et l'auteur de L'homme-dieu, poème en 40000 vers, évoquant la création du monde, la vie et la mort de Jésus, jusqu'à la fin du monde.

 

- Le patrimoine fruitier du terroir de Thurins en lyonnais - 1673-1914

 

- Le renouveau rural - Dépendance et autonomie

 

- Chababoudrand (lieu-dit) : histoire et économie rurale d'un lieu-dit en ruine à Messimy en lyonnais. Cet ouvrage relate la vie des habitants de ce hameau, du XIV au XXème siècle, notamment le nom des différentes familles au travers des successions notariales.

 

 

Certains ouvrages sont utilisés à l'université par des étudiants dont les études correspondent à l'histoire rurale en France. Il ne me l'a dit que parce que j'ai posé la question !

 

Je me considère "toute petite" par rapport à cet érudit, d'un abord pourtant très sympathique et modeste. J'aurais apprécié l'avoir pour prof ! 

 

J'ai passé un moment très enrichissant sur le plan culturel, et nous serons sûrement appelés à nous revoir en octobre prochain, lors de la manifestation culturelle du Pays de Mornant. Je vous en dirai davantage à ce moment-là. À bientôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 10:34

P5280242

 

Louis Saïs (nouveau membre de l'UERA), physicien, astronome et auteur de théâtre. Il est en pleine discussion avec Janine, la cousine de Lucile Gauchers. 

Monsieur Saïs a été professeur de physique pendant plus de 37 ans, au Lycée Ampère et au Lycée du Parc à LYON. 

L'ouvrage qu'il a présenté à Pusignan s'intitule Le paysan et le général. L'histoire se déroule dans un pays imaginaire, une nation agricole, sans armée. Les habitants de ce pays craignent le pillage, par leurs voisins, de leurs récoltes particulièrement abondantes, et décident de créer une armée parmi des volontaires - d'abord armée de terre, puis armée de l'air -, afin de les protéger. Une belle histoire aussi sur l'amitié entre un paysan devenu général et un pilote d'avion, étayée de nombreux regards sur la société.


 

P5280257

 

Noël Durand, très concentré sur ses notes - pas de perte de temps pour les prochains ouvrages ! - à la droite de Lucile Gauchers. 

Noël, originaire de Caluire, a présenté son roman La forêt du dieu cornu, une fiction humoristique qui a pour cadre la Gaule rhodanienne, au pays des allobroges, qui s'étend de Vienne (38) en passant par Aix-les-Bains, Annecy, et Grenoble, capitale des allobroges au IIIème siècle de notre ère sous le nom de Gratianopolis, de l'empereur romain Gratien décédé à Lugdumum (Lyon).


 

P5280259Jean-Jacques Karagueuzian - à droite sur la photo - a traduit les Mémoires de son grand-père maternel Tatéos Minassian, publiées à Paris en 1957, relatant le génocide arménien.

Sa maison d'édition : BKF édition. B pour Berdjouhi, le prénom de sa mère ; K pour Kevork, le prénom de son père (Georges en français) ; F pour la fondation au nom de ses parents.

J'ai appris par Jean-Jacques que l'alphabet arménien comporte 38 letrres - six lettres de plus que l'alphabet russe qui en compte 32 !

 

 

 

 

 

Je termine par Frédéric Mermet, dont je n'ai pas la photographie. Il a échangé avec moi son ouvrage,Les orpailleurs de l'impossible (textes poétiques) contre mon roman intimiste À la lumière du pardon.


 

J'espère que je pourrai participer l'année prochaine au prochain festival Jean Parédès à Pusignan. 

 


 


Partager cet article

Repost0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 10:06

P5280243

Sur cette photo : Clémentine Lafon, Bernard Jadot, Noël Durand et Hervé Rigot-Muller, des auteurs ayant répondu à l'invitation de Jacques Bruyas afin de participer au premier festival Jean Parédès de Pusignan.

 

P5280244 

Hervé et Clémentine, tout sourire !


 

P5280251

 

Aïcha, qui a aussi participé au Printemps des poètes 2011, au Fort de Vaise. Ses ouvrages :

- Métouia Secrets d'oasis (documentaire sur la Tunisie)

- Métouia Oasis de solidarité (recueil de poésie et de photographies)

- Chemin de plumes (recueil de poésie)

- Cartes postales diverses commentées d'une phrase poétique


 

P5280250

 

Eugénie Opou, accompagnée de son conjoint Eric Opou. Ses ouvrages :

- La reine Ngalifourou (Souveraine des Téké et dernière souveraine d'Afrique Noire)

- Le royaume Téké

- Sa-Mana au croisement des bourreaux (L'histoire d'une jeune fille, Namasa)

 

Son site : www.eugenieopou.com   ou   .org

 

 

L'article suivant, avec Louis Saïs, Noël Durand, J.J. Karagueuzian et Frédéric Mermet.


Partager cet article

Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 11:46

P2200131.JPGMadame le Maire de Brindas au cours de son allocution

P2200130.JPGMonsieur Michel Loude, au milieu. En bas, à gauche : Karine

Karine Bouvard, la Présidente de l'association "Les amoureux du livre", sise à BRINDAS (Rhône), a organisé le troisième salon du livre qui s'est déroulé le dimanche 20 février 2011. En 2010, 360 visiteurs avaient honoré de leur présence ce salon. Cette année, les organisateurs dénombraient 550 visiteurs. Pour de plus amples informations, vous trouverez ci-après le blog de l'association :

  

lesamoureuxdulivre.blog4ever.com

 

 

Cette année, l'UERA était encore bien représentée parmi la soixantaine de participants à ce salon. 

 

J'en profite pour insérer des photos sur lesquelles vous pourrez voir madame le Maire de Brindas, ainsi que le président de l'UERA, monsieur Michel Loude.


En vous rendant sur le site de l'Union des écrivains de Rhône-Alpes, vous pourrez consulter la liste des adhérents et de leurs ouvrages déjà parus : www.uera.fr

 

P2200129.JPGSalon de Brindas 20 février 2011

 

 

Partager cet article

Repost0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 16:20

Arthur Perceval, un nouvel auteur, dont le roman Chardons dans les roses vient d'être publié par les éditions Edilivre, dans la collection "Coup de coeur". Lisez-le ... Vous ne serez pas déçu(es). En vous rendant sur le site d'Edilivre, vous pourrez lire les cinquante premières pages qui plantent le décor et vous donnent un aperçu de la personnalité de son personnage principal Alain. Bonne lecture. J'attends vos impressions sur mon blog. À bientôt !

Partager cet article

Repost0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 14:53

Suite à mon déménagement, je n'ai pas pu poursuivre la création de mon blog, et surtout l'apprentissage ! Je suis toujours aussi novice. Je profite de ce message pour vous signaler la parution de mon deuxième roman À la lumière du pardon. Si vous voulez prendre connaissance du résumé, vous pouvez vous rendre sur le site d'Edilivre et consulter les trente premières pages et le sommaire. À bientôt sur le blog.

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 22:39

Bonjour à tous,

 

Je viens de créer mon blog. Il est encore à l'état d'ébauche car je suis (très) novice en la matière.

J'espère que vous serez indulgent(es).

A bientôt. Lucile

Partager cet article

Repost0